Le changement climatique prétend les déterminants environnementaux et sociaux de la santé : eau propre, air pur, logement sûr et nourriture adéquate. Entre 2030 et 2050, le changement climatique devrait augmenter de près de 250 000 le nombre de décès causés par le paludisme, la malnutrition, le stress thermique et la diarrhée de près de 250 000 par an.

La santé mentale et le changement climatique

En raison de l’observation d’événements météorologiques extrêmes (tels que les inondations, les vagues de chaleur et les sécheresses) entraînant beaucoup de stress et d’échec. Le changement climatique accroît indirectement les problèmes de santé mentale, tels que la dépression, l’anxiété, et le stress traumatique… Il existe aussi de nombreuses preuves que les pressions environnementales telles que les catastrophes naturelles. Ils peuvent avoir un impact énorme sur la santé des mères et des bébés. À mesure que le changement climatique augmente l’incidence de ces événements, il augmente également le risque de problèmes de santé mentale.

De plus en plus d’études ont mis l’accent sur le lien entre la santé mentale et le changement climatique. Ce rapport est complexe et implique de multiples effets directs et indirects du changement climatique. Tout d’abord, le changement climatique indique une baisse de la qualité de l’air, ce qui aggrave de nombreux problèmes de santé, y compris la maladie mentale. De nombreuses études ont lié l’exposition à l’air pollué à la démence.

Pour plus d’informations sur le sujet, cliquezici.

L’impact du changement climatique sur la santé

Les activités humaines (en particulier l’utilisation de combustibles fossiles) au cours des 50 dernières annéesont libéré raisonnablement de CO2 et d’autres gaz à effet de serre pour retenir plus de chaleur dans les couches inférieures de l’atmosphère et pour affecter le climat mondial.

La température mondiale a augmenté d’environ 0,85 ° C au cours des 130 dernières années. Au cours des 25 dernières années, le rythme s’est précipité et notre réchauffement a dépassé 0,18 ° C tous les dix ans. Le changement climatique est ainsi un facteur de risque amplifiant ou bien un multiplicateur, exacerbant de nombreux problèmes auxquels les populations sont déjà confrontées.

  • Les conséquences indirectes

Les changements des conditions climatiques entraîneront une série de réactions en chaîne, de l’établissement de nouvelles espèces à des changements de comportement, y compris des changements dans l’environnement, qui peuvent indirectement causer des préjudices aux humains.

Une température élevée permettra la propagation et l’émergence de micro-organismes, d’espèces animales et végétales et provoquera des intoxications, des allergies, et des maladies infectieuses. Cet accroissement emportera également une fonction plus fréquente des climatiseurs, incitant un risque accru d’infections.

 

  • Les conséquences directes

L’élévation de la température affecte immédiatement la santé des personnes, et le surcroît d’hyperthermie et des maladies respiratoires ou cardiovasculaires provoqueront un accroissement de la mortalité.

Les personnes les plus vulnérables sont les jeunes enfants, les personnes âgées ainsi que les femmes enceintes. L’intensification des catastrophes naturelles (inondations, incendies, etc.) a augmenté le nombre de victimes, augmentant ainsi le nombre de morts et celui des victimes.

À propos de Harry

Vous pourriez aimer aussi...

Les aliments féculents et leurs apports nutritionnels
Entretenir et garder sa forme physique
Régime et soupe au chou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *