Rapides, écologiques et peu onéreux, les services de livraison à vélo sont de plus en plus plébiscités. Ce type d’offre s’est surtout modernisé, il y a une dizaine d’années, grâce aux start-ups. Il semble que les professionnels du transport à vélo aient encore de beaux jours devant eux. Petit tour d’horizon des points positifs et des limites de ce mode de livraison d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

La livraison à vélo, un nouveau concept ?

L’utilisation du vélo de livraison est un concept qui ne date pas d’hier. Par exemple, on se souvient du temps où le laitier, le distributeur de journaux et le postier effectuaient leur livraison à bicyclette. Aujourd’hui encore, la livraison à vélo est largement utilisée par de nombreuses entreprises, que ce soit pour livrer des plats ou des paquets.

Cet engouement n’est pas le fruit du hasard étant donné les multiples avantages économiques et écologiques de la livraison à vélo. Ce service est d’autant plus apprécié, car il permet de proposer une livraison express, surtout en ville où les embouteillages sont un réel problème.

Il est devenu courant de voir un coursier à vélo se faufiler entre les voitures pour éviter les bouchons de la circulation. De nos jours, les livreurs à vélo font partie intégrante du décor des grandes villes telles que Paris, Lyon, Lausanne, Londres, etc.

Les avantages de la livraison à vélo

L’acheminement des paquets ou des documents d’un point à un autre à vélo comporte bien des aspects positifs. La vitesse avec laquelle les colis parviennent à leur destinataire en fait le service de livraison de prédilection des entreprises et commerçants. Pour recevoir un envoi effectué le jour même, il faudra compter maximum une heure et demie. Bien sûr, la distance entre le lieu d’expédition et de réception ne doit pas excéder 10 km.

En empruntant les pistes cyclables, beaucoup moins encombrées que les routes, l’itinéraire du coursier ne subit aucune perturbation. Sans compter que l’achat, l’entretien et l’assurance d’un deux-roues nécessitent moins d’investissement qu’une moto, une voiture ou une camionnette.

Réputés pour être polluants, les véhicules motorisés du secteur logistique dégradent l’environnement, ce qui n’est pas le cas du vélo. Que ce soient les modèles avec ou sans assistance électrique, les vélos de livraison ont une faible empreinte carbone.

Un service adapté à l’ère du numérique

Les offres proposées par les entreprises d’expédition à vélo se sont diversifiées et améliorées grâce aux avancées technologiques. Dorénavant, les dispositifs de géolocalisation, dont les livreurs sont équipés, permettent le suivi des expéditions d’achat en temps réel. La mise en place d’un système de notation invite également le client à mesurer leur satisfaction par rapport au service.

En constatant que l’énergie musculaire du coursier était la seule limite à l’offre de livraison, les start-ups ont innové. Ils ont mis à la disposition des livreurs des vélos munis de système de vitesse ou d’assistant électrique au pédalage. Malgré l’investissement financier nécessaire pour l’acquisition de ces équipements, avoir recours au vélo reste très rentable.

Durant les distributions, l’encombrement et le poids des paquets posaient problème. Pour les plis et petits colis, le transport se fait aisément dans un sac à dos. Quant aux objets plus volumineux, le secteur a trouvé une autre alternative : les vélos cargos. Ces derniers se déclinent en plusieurs modèles (avec une caisse ou un porte-bagages renforcé à l’avant…). Ils arrivent à transporter autant de marchandises qu’une camionnette.

La distance n’est plus un problème !

La distance semble être encore un facteur limitant le transport à vélo. Les dispositifs ajoutés pour augmenter l’autonomie du livreur comblent difficilement les kilomètres qui séparent deux continents. Que nenni ! La solution consiste à faire du multimodal. Cela signifie qu’au lieu de recourir à un seul moyen de transport, on en combine plusieurs pour diminuer les coûts et les délais.

Les bicyclettes méritent leur place dans le circuit du transport des colis et des personnes. De plus, leurs impacts positifs sur l’environnement par rapport aux avions, bateaux, voitures… n’est plus à démontrer.

En adoptant durablement la livraison à vélo, les consommateurs et les entreprises sont tous gagnants. Le poids, le volume et la distance ne limitent plus désormais l’efficacité de l’expédition à vélo.

À propos de Sarah

Vous pourriez aimer aussi...

Fonctionnement de skate électriques?
Louer un bus avec chauffeur
L’intérêt de choisir le taxi comme moyen de transport
Les avantages de faire appel à un VTC 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *