En été, vous rêvez d’avoir une silhouette parfaite et de porter le joli bikini que vous venez d’acheter. Ventre plat, fesses fermes, cuisses de nymphe, vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs malgré la pratique du sport. Dans ce cas, la liposuccion peut être une alternative pertinente pour corriger ces imperfections. En quoi consiste cette opération exactement ? Comment se déroule-t-elle ? Quel est le prix liposuccion ? Les réponses dans l’article.

 

Qu’est-ce que la liposuccion ?

 

La liposuccion est une opération chirurgicale qui consiste à enlever les amas graisseux dans un endroit précis du corps. Elle permet à la personne qui la pratique d’avoir une silhouette de rêve sans passer forcément par le sport. Cette intervention ne vous fait pas perdre du poids. Par conséquent, elle ne s’adresse pas à une personne souffrant d’obésité. Elle est indiquée pour les personnes en situation de surpoids qui présentent des bourrelets sur plusieurs zones du corps. Cela peut être sur le ventre, la fameuse culotte de cheval, sur les hanches ou encore sous le menton et les bras. La quantité de graisse retirée est exprimée en volume et non en poids. Une opération permet généralement d’enlever entre 2 à 5 litres. Il est préférable d’envisager deux interventions pour en retirer davantage.

 

Quel est le prix d’une lipoaspiration ?

 

Le prix liposuccion dépend de l’ampleur du travail à réaliser, voir ici pour en savoir davantage. Pour obtenir le tarif exact, une consultation médicale est nécessaire. Le spécialiste évalue la faisabilité de vos objectifs et détermine les zones à traiter. Par conséquent, ce prix dépend de la quantité de graisse à enlever. La facture d’une liposuccion se divise généralement en trois catégories, à savoir :

  • les frais de clinique ;
  • les honoraires du chirurgien ;
  • les honoraires de l’anesthésiste.

 

Les frais de clinique

Ils correspondent à l’utilisation des infrastructures médicales comme le bloc opératoire, le matériel utilisé pour l’aspiration, l’hospitalisation en ambulatoire, le personnel infirmier, etc. Ces frais dépendent du prestige de l’établissement, du nombre de zones à opérer et enfin de votre situation géographique. Ils tournent autour de 600 à 1 000 euros.

 

Les honoraires du chirurgien

Cette partie de la facture fait référence à la réalisation de l’opération par le spécialiste. Elle comprend aussi le suivi complet après la lipoaspiration. Là aussi, le tarif dépend de la renommée du chirurgien et de l’ampleur du travail. La prestation se situe entre 1 500 à 3 000 euros.

 

Les honoraires de l’anesthésiste

Ceci dépend de la partie du corps à opérer. L’anesthésiste vous propose deux solutions. Soit, vous optez pour une anesthésie locorégionale, soit vous optez pour une anesthésie générale. Ce tarif comprend aussi l’assistance d’un infirmier anesthésiste durant toute l’opération. Ainsi, les frais avoisinent les 400 à 600 euros. Lorsque la lipoaspiration concerne une zone unique, le patient peut choisir une anesthésie locale et faire l’impasse sur les honoraires d’un anesthésiste. Cependant, vous ne devez pas compromettre le confort pour réduire la facture. Par conséquent, un patient doit préparer un budget entre 2 400 à 5 000 euros pour réaliser une liposuccion. De plus, vous devez prévoir d’autres frais supplémentaires. Après l’opération, il faut porter un vêtement de contention. Le prix de cet accessoire se situe autour de 100 euros.

 

Quand profiter du résultat ?

 

Selon les spécialistes, lorsque la zone aspirée est proche du cœur, le résultat sera visible en quelques jours. Pour le ventre, vous constaterez les résultats au bout d’un mois après l’intervention. Concernant la culotte de cheval, comptez environ deux mois. Pour les endroits éloignés du cœur comme les genoux et les chevilles, il faut attendre trois à cinq mois. Les effets de la lipoaspiration se concrétisent lorsque vous ne ressentez plus de douleur sur les zones opérées. Le patient peut profiter du résultat de manière durable. En effet, la surface demeure harmonieuse si vous ne prenez plus du poids. Par contre, si vous grossissez de plus de 5 kg, les cellules graisseuses se reforment dans la zone traitée.

 

Le déroulement d’une opération de lipoaspiration

 

Au même titre que les autres interventions chirurgicales, une liposuccion s’effectue en plusieurs étapes.

 

Un entretien préliminaire

Au cours de cette première rencontre, le patient fait état de ses problèmes et des résultats qu’il attend. Le chirurgien évalue votre candidature. La lipoaspiration ne s’adresse pas à tout le monde. Un spécialiste refusera l’intervention si vous présentez une peau en mauvais état. C’est le cas par exemple d’une peau fatiguée suite à une grossesse. En effet, l’opération risque d’engendrer des irrégularités à la surface. Pour optimiser les résultats d’une liposuccion, il faut avoir une peau élastique et ferme. Si vous n’êtes pas un bon candidat, le chirurgien vous oriente vers un autre type d’intervention. Il est à noter que cette opération n’élimine pas les vergetures et les cellulites. Pour ce cas, vous devez vous rapprocher d’un autre spécialiste en la matière.

 

Une première consultation

Bonne nouvelle ! Vous êtes éligible pour faire une lipoaspiration. Durant la première consultation, le chirurgien détermine vos antécédents médicaux. Bien qu’il s’agisse de l’intervention chirurgicale qui présente le moins de risque, elle demande quand même une connaissance approfondie de votre état de santé. Cela permet d’éliminer les contre-indications liées à des troubles cardiaques ou à des problèmes de coagulation. Ensuite, le chirurgien vous décrit le déroulement de l’opération. Il annonce les éventuelles complications. Elles peuvent être légères comme les trous et les asymétries. D’autres sont graves, mais surviennent rarement comme la phlébite et l’embolie.

À la fin de cette première consultation, vous recevez un devis de l’opération détaillant les frais. Un autre document porte sur le consentement du patient. Ce dernier le ramène le jour de l’intervention ou lors d’un second rendez-vous si cela est nécessaire. Vous bénéficiez d’un délai de réflexion de 15 jours entre cette consultation et l’opération. Ce délai est obligatoire, il est imposé par la loi.

 

L’entrée au bloc

L’opération se déroule généralement en ambulatoire. Si elle est effectuée le matin, vous pouvez sortir en fin de journée. Par contre, si les zones opérées sont nombreuses, une nuit d’hospitalisation est nécessaire. En effet, plus la quantité de graisse est importante, plus les risques augmentent. C’est pourquoi les spécialistes recommandent de ne pas dépasser 5 litres. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Si elle concerne une petite surface ou une simple retouche, le patient peut choisir une anesthésie locale. Il est impératif de consulter l’anesthésiste au moins 48 heures avant l’entrée au bloc.

 

À la sortie du bloc

Vous restez sous surveillance pendant quelques heures suite à l’opération. En effet, vous n’êtes pas à l’abri d’un malaise vagal ou d’une chute de tension. Ceci est dû aux effets de l’anesthésie. Par ailleurs, vous devez porter des bas de contention ou des vêtements de compression pendant au moins deux semaines. Les ecchymoses disparaitront au bout de cette même période. À la sortie de la clinique, votre médecin vous prescrit des antalgiques pour soulager la douleur. Cependant, cette zone reste sensible durant des semaines. Si les fils ne sont pas résorbables, vous devez retourner à l’hôpital pour les enlever au bout de dix jours. Pour récupérer pleinement après l’intervention, il est conseillé de prendre un congé d’une à deux semaines. Si vous êtes un sportif, il faut attendre un mois minimum avant de reprendre vos activités.

 

Liposuccion : quels sont les risques ?

 

Cette opération est celle qui présente le moins de risque parmi les chirurgies réparatrices. En effet, le taux de risques s’élève à 3,9 % contre 10,7 % pour une réduction mammaire. Concernant la chirurgie du ventre, il s’élève à 14,7 %. La lipoaspiration est pratiquée depuis plus de 25 ans. Elle a donc fait l’objet de plusieurs études. Les chirurgiens sont plus expérimentés. Malgré tout, elle n’est pas sans danger. C’est pourquoi il est préférable de faire confiance à un spécialiste compétent dans le domaine. Assurez-vous que ce dernier possède une certification, qu’il jouisse d’une bonne réputation dans son domaine.

À propos de Thomas

Vous pourriez aimer aussi...

Huiles CBD que faut-il savoir
Régime et soupe au chou
eau
Chanvre et fleur de CBD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *