Une voiture, tôt ou tard, a toujours besoin de pièces de rechange. Le moment venu, on a alors le choix entre opter pour des pièces standards ou des pièces d’origine. Il est parfois difficile de trouver des pièces de rechange pour certaines séries de voiture dite de collection ou qui sont sorties depuis des années passées. La solution est alors de se tourner vers les pièces détachées. Ces dernières sont réputées préférables aux pièces standards qui sont pour la plupart du temps compatibles pour plusieurs types, genres et marques de voiture. Toutefois, il est de noter que chaque choix présente ses avantages propres.

 

Qu’est-ce qu’une pièce détachée d’origine ?

Une pièce détachée d’origine est un composant de voiture conçu spécialement pour celle-ci. Une pièce détachée est, par définition, d’occasion. Elle est dite détachée, car elle a déjà servi et a été détachée de son véhicule d’origine qui ne fonctionne plus. La raison du détachement d’une pièce de voiture peut avoir plusieurs raisons :

  • Voiture accidentée et pièce intacte
  • Voiture vieille et pièce encore en bon état
  • Voiture qui ne sert plus et pièce intacte
  • Propriétaire voulant tout simplement vendre sa voiture en pièces détachées

Une pièce détachée d’origine n’a subi aucune modification et reste telle qu’elle depuis sa première fabrication. On ne doit alors remarquer aucune adaptation.

 

Pourquoi opter pour une pièce détachée ?

Il y a des avantages à se tourner vers des pièces détachées plutôt que d’opter pour une pièce neuve. Déjà, on bénéficie d’un meilleur prix. Ensuite, on a alors plus de chance à trouver des pièces d’origine lorsqu’on choisit la brocante. Acheter dans ce secteur ne veut pas dire que la qualité est mauvaise. On peut très bien avoir de très bonnes occasions.

 

Les avantages d’opter des pièces détachées d’origine

Il y a de nombreuses prérogatives à opter pour une pièce détachée d’origine lorsqu’on ne trouve pas de pièce neuve :

  • Compatibilité
  • Solidité par rapport aux pièces standards qui sont souvent de mauvaise qualité
  • Gain de temps en cas de nécessité de travaux d’adaptation
  • Un véhicule ne comportant pas d’adaptation est souvent plus durable
  • Fonctionnalité du véhicule assurée

Dans l’absolu, il faut éviter d’apporter des adaptations à son véhicule. Il faut être un ingénieur compétent pour garantir une qualité d’adaptation. Ainsi, il est toujours bon d’opter pour les pièces détachées d’origine.

Pièces standards : Les exceptions

Certes, les pièces détachées d’origine sont meilleures que celles dites standards. Toutefois, un bon mécanicien peut toujours concevoir une adaptation efficace lorsque vraiment on ne trouve plus composant pour sa voiture. Comme actuellement on a aussi différentes sortes de kits pour embellir sa voiture, il faut noter que certains composants qui n’ont rien à voir avec la fonctionnalité motrice de la voiture peuvent très bien être modifiés sans souci. Par exemple, pour donner plus de design à sa voiture, on peut acheter un feu de recul LED kité. Tout ce qui concerne le design du véhicule ne pose généralement pas de problème. C’est au niveau moteur qu’il faut éviter les adaptations.

À propos de Cyril

Vous pourriez aimer aussi...

préserver votre garantie constructeur
échappement moto
Qu’appelle-t-on une voiture sans permis ? Une voiture sans permis, c’est un quadricycle léger qu’on peut également appeler “voiturette” ou encore VSP. Voici ce qui la caractérise : - un véhicule à 4 roues (quadricycle) - un moteur qui ne doit pas dépasser les 50 cm3 pour une essence et les 4kw pour une diesel - un nombre de places limité à 2 personnes - une vitesse limitée à 45 km/h - et depuis le 1er janvier 2017, une masse à vide limitée à 425 kg. Qui peut conduire une voiture sans permis aux yeux de la législation ? Maintenant que nous avons établi ce qu’était une voiture sans permis, il est temps de voir quels sont les critères pour avoir le droit d’en conduire une. Ainsi, pour avoir le droit de conduire une voiture sans permis en France, il faut : - avoir au minimum 14 ans - pour les personnes nées après le 1er janvier 1988, posséder le permis AM, anciennement BSR - ne pas être sous le coup d’une annulation de permis avec interdiction de conduire prononcée par un juge. Si vous avez subi une simple suspension ou invalidation de permis, vous êtes donc autorisé à conduire une voiture sans permis. A noter que vous n’avez pas besoin de permis (AM, BSR) si vous êtes nés avant le 31 janvier 1987. Quelles sont les démarches obligatoires pour pouvoir conduire une voiture sans permis ? Vous devez faire immatriculer votre voiture sans permis Aucune différence avec une voiture classique sur ce point : pour pouvoir conduire une voiture sans permis, celle-ci doit en premier lieu être immatriculée. Pour obtenir la carte grise de la voiture, vous devez ainsi effectuer les mêmes démarches que pour un véhicule classique. Pour cela, rapprochez-vous de votre préfecture. De même, une plaque d’immatriculation devra obligatoirement figurer sur votre voiture sans permis. Vous devez faire assurer votre voiture sans permis Pour pouvoir conduire votre voiture sans permis, vous devrez obligatoirement la faire assurer. Au minimum à la garantie responsabilité civile. Si vous le souhaitez, vous pouvez également souscrire à une assurance tous risques. Conduire une voiture sans permis est en cela un avantage, comme le prix d’une assurance de VSP est bien souvent moins élevé qu’une voiture plus classique, les risques étant moindres. Pas de contrôle technique Cela vous étonnera (et vous réjouira peut-être), mais les voitures sans permis ne sont soumises à aucun contrôle technique. Pour rappel, un véhicule classique doit se soumettre tous les deux ans à un contrôle technique (à partir de la 4e année du véhicule). Il s’agit donc là d’un avantage non négligeable… Mais faites tout de même attention à bien entretenir votre voiture sans permis. En effet, le contrôle technique fait bien souvent office de garde-fou en forçant les automobilistes à garder leur véhicule en bon état. Vous devrez ainsi avoir la discipline de faire de même, ne serait-ce que pour votre sécurité. A noter que vous pouvez réaliser la majeure partie de l’entretien et des réparations par vous-même. Ainsi, si vous recherchez des pièces détachées pour votre voiture sans permis, nous recommandons VSPièces. Ils proposent également de très nombreux tutos sur l’entretien et la réparation des voitures sans permis sur leur site. Quelles sont les règles à respecter au volant d’une voiture sans permis ? Des règles en commun avec tous les automobilistes… Vous conduisez peut-être une voiture sans permis, mais ne faites pas l’erreur de croire que vous n’êtes pas assujetti au code de la route. Même sans avoir eu besoin de le passer, vous devez tout de même le respecter, sous peine de sanction. Attention par exemple à ne pas : - téléphoner au volant, - griller un stop, - faire un excès de vitesse (en ville par exemple), - refuser une priorité, - oublier de mettre sa ceinture de sécurité, - conduire sous influence, - etc. La liste est loin d’être exhaustive. ... Et des règles spécifiques aux voitures sans permis Au volant d’une voiture sans permis, vous devrez également respecter des règles spécifiques à votre situation : - La vitesse maximale autorisée est de 45 km/h. Votre VSP est également limitée par le constructeur, mais sachez que la débrider est formellement interdite. - Vous ne pouvez légalement emmener qu’un seul passager. - Vous devez vous équiper d’un système homologué si vous transportez un enfant de moins de 10 ans. - Vous n’avez pas le droit de circuler sur les autoroutes, voies rapides, voies express et périphériques.
Acheter une voiture d’occasion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *