L’investissement dans le vin est un projet à réaliser si vous souhaitez notamment diversifier l’ensemble de vos biens à transmettre de génération en génération. Ce peut être relativement rentable, à condition d’investir sur le moyen et sur le long terme.

L’investissement dans le vin est un projet à réaliser si vous souhaitez notamment diversifier l’ensemble de vos biens à transmettre de génération en génération. Par plaisir et par passion donc, vous vous constituerez une collection estimable gustativement, mais aussi financièrement. Cependant, comme tous les marchés, celui des grands crus est relativement périodique. D’autant plus que les liquidités et les bénéfices ne sont pas toujours instantanés. Avec une bouteillerie variée, du temps et de la patience, vos résultats seront certainement mieux !

Quelles sont les particularités du vin ?

Avec le temps, le vin prend naturellement de la valeur. Ce qui est tout à fait normal, car il est généralement issu d’une production finie. Les châteaux, domaines ou vignobles produisent en effet uniquement les bouteilles qui leur sont permises. Cela, en raison de leur appellation d’origine protégée, de leur terroir et des conditions climatiques. D’ailleurs, la demande de certains vins de cru célèbre est plus élevée que l’offre.
Au fur et à mesure que le temps passe, le nombre de bouteilles disponibles sur le marché diminue. Leur rareté s’accroit alors également. De plus, les vins sont pratiquement les seuls produits qui se bonifient en vieillissant. Ainsi, lorsque leur qualité augmente, il en va de même pour leur valeur. Sans oublier que ce sont des actifs de luxe. Leur prix exorbitant peut donc bien s’expliquer par toutes les caractéristiques susdites. Et la demande ne cesse de prendre de l’envergure, même à l’étranger.

Investir dans le vin est-il profitable ?

La réponse est affirmative, à condition d’investir dans les grands crus sur le moyen et sur le long terme. Les vins sont des actifs durables. En effet, les hommes en consommaient auparavant et en consomment encore actuellement. Ce sera toujours le cas, même dans un millénaire ! En plus, le vin fait quasiment partie de la culture humaine. Il est d’ailleurs l’équivalent de l’art de la bonne chère de certains pays.
La demande est de plus en plus croissante de nos jours et la sélection évolue avec le niveau de vie de chacun. La production d’un vin étant finie, la boisson devient alors rare et son prix s’accroit naturellement. Certaines bouteilles peuvent bien sûr être inaccessibles, mais ne vous inquiétez pas. D’autres sont tout aussi intéressantes pour vous créer des occasions favorables.
Toutefois, un investissement réussi dans ce domaine requiert beaucoup de vigilance, puisque ces atouts ne concernent pas forcément tous les vins. Soyez donc constamment aux aguets quant à la sélection de vos vins en placement. Et surtout, limitez autant que possible les éventuels risques à encourir.

Investir dans un vin Primeur, c’est plus sûr

Le système des vins Primeurs a vu le jour à Bordeaux, la fameuse capitale mondiale du vin. Vendues en primeur, les bouteilles sont commercialisées alors qu’elles ont tout juste commencé leur vieillissement. Ce dernier durant notamment entre 18 et 24 mois. Les vins primeurs existent également dans certaines régions, mais ils désignent plutôt « vins nouveaux ». Idéalement à boire dans les mois qui suivent la vendange. À ne pas confondre donc !
Investir dans les Primeurs vous permet de réserver vos vins, afin d’être certain de les obtenir, surtout en cas de production limitée ou de grands crus (éditions très prisées). Grâce à ce système, vous bénéficiez également de vins qui proviennent directement des domaines, c’est-à-dire sans intermédiaire. Ce qui garantit leur authenticité, mais aussi leur conservation optimale. Sans parler de votre possibilité à réaliser une économie considérable, car vous profiterez d’un prix plus intéressant, par rapport à celui qui s’affichera plus tard. En effet, le vin sortira sur le marché, au minimum deux ans après votre réservation et à ce moment-là, il sera beaucoup plus cher. Seul un achat en primeur vous permettra donc de bénéficier d’un tarif hors loi concurrentielle, car il est fixé par le château. Enfin, ce type de système est considéré comme un achat à terme, car ses conditions sont fixées le jour même de la transaction. Le transfert de propriété, le règlement du prix et la livraison, quant à eux, n’interviendront qu’ultérieurement. Vous vous accorderez notamment avec le vigneron pour déterminer la date.

author image

À propos de Bruno

Vous pourriez aimer aussi...

Bien gérer son patrimoine
l'or un investissement fiable
Centre d etrading, l'envol vers votre prospérité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *